Encore appelée « promesse unilatérale d’achat » ou « proposition d’achat », une offre immobilière est l’engagement, oral ou écrit, que vous donnez au vendeur d’un bien immobilier d’acheter son bien à un montant donné et sous certaines conditions. Comment se fait cette offre ? La réponse dans cet article.

L’offre immobilière : Ce qu’il faut savoir

Lorsque vous envoyez votre offre, le vendeur a la possibilité de formuler, et ceci par écrit, son acception ou sa contre-proposition selon le cas. Toute absence de réponse de sa part pendant un certain temps, vous dégage de votre responsabilité juridique.

Par ailleurs, avant de faire une offre immobilière, assurez-vous que vous pourrez avoir le montant que vous proposerez. Vous pouvez opter pour un financement par fonds propres ou pour un prêt immobilier, auquel cas des sites comme https://www.hellopret.fr vous seront très utiles.

Il convient de rappeler que si une offre immobilière orale n’a aucune valeur juridique, une offre immobilière écrite ne vous laisse la possibilité de rétractation qu’après paiement de dommages et intérêts au vendeur. Faites donc en sorte de ne pas avoir à revenir sur votre décision.

Que doit contenir votre offre immobilière ?

Une offre immobilière étant votre proposition d’achat, elle doit mentionner :

  • Le montant que vous souhaitez acheter ;
  • Le type de maison ;
  • Le délai de réponse que vous accordez au vendeur (entre 5 et 10 jours) ;
  • Le délai de rétractation dont il dispose (en général 7 jours) ;
  • Les conditions de validité de la rétractation (par courrier avec accusé de réception ou par voie d’huissier) ;
  • Les détails relatifs à votre plan de financement ;
  • La formule « Cette vente ne sera définitive qu’après la signature de l’avant-contrat » ;
  • La formule « Faute de réponse dans les délais, cette offre d’achat sera annulée ».

Dans le but d’être suffisamment aguerri, vous pouvez vous rendre sur ce blog pour en savoir plus sur le monde de l’immobilier. Cela dit, parlons des clauses suspensives.

Les clauses suspensives à inclure dans une offre immobilière

Qu’est-ce qu’une clause suspensive ? Il s’agit de dispositions que vous incluez dans votre offre dans le but de vous protéger.

Les clauses suspensives concernent en général :

  • Le refus du crédit immobilier par une institution bancaire ;
  • L’état de dégradation des installations électriques, des charpentes, etc. ;
  • Des servitudes non déclarées par le vendeur et susceptibles d’affecter votre jouissance du bien acquis.

Rappelons que pour être valides, les clauses suspensives devront avoir été acceptées par le vendeur.

Evaluer un bien pour formuler son offre immobilière

Aucune ligne de votre offre ne doit être écrite au hasard. La formulation de votre offre doit être précédée d’une évaluation du bien. Fixer votre montant en vous référant uniquement au prix proposé par son propriétaire, vous fera dépenser plus que nécessaire. En plus du prix de vente propriétaire, faites vos calculs en fonction des paramètres suivants.

Les caractéristiques réelles du bien

Evaluer le bien en lui-même, c’est la première étape. Voici quelques questions à se poser.

  • S’agit-il d’une maison à étage ou d’un appartement en rez-de-chaussée ?
  • S’agit-il d’un appartement dans une maison à étage ?
  • Y a-t-il un jardin, un balcon, une piscine ;
  • Y a-t-il une belle vue sur l’extérieur ?
  • Quid des nuisances sonores ?
  • Quel est l’état du bien ?

Grâce à ces questions, vous parviendrez à identifier, de façon approximative, la valeur intrinsèque du bien. Ensuite, il faudra considérer son emplacement.

Les prix pratiqués dans la zone où se trouve le bien.

L’emplacement d’un bien immobilier influence considérablement son prix. Vous devez vous informer sur les prix pratiqués dans la zone en recherchant des annonces de ventes de biens immobiliers situés dans la même zone. Il est aussi possible de se rapprocher d’un agent immobilier.

Maintenant vous pouvez commencer votre offre immobilière.