« Quand le grand ensemble devient patrimoine : réflexion sur le devenir d’un héritage du logement social et la fabrication du patrimoine à partir de cas exemplaires en région stéphanoise ».

Thèse en Géographie et Aménagement dirigée par Georges Gay et Jacqueline Bayon, soutenue le13 mai 2013 à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne.

Résumé

Cette thèse s’intéresse au devenir des grands ensembles, un demi-siècle après leur livraison. Pour ce faire, elle se penche sur les attendus et attentes de leur gestion par les organismes d’HLM. Dans une logique monographique, la réflexion porte sur les quartiers Sud-Est de Saint-Etienne. Il s’agit de quatre grands ensembles de logements sociaux exemplaires, dont deux particulièrement contrastés : celui de Beaulieu, l’un des six premiers de France, occupé depuis l’origine par une population socialement mixte, réhabilité dans les années 2000 et labellisé Patrimoine du XXe siècle, et celui de Montchovet, réorienté dans les années 1980 vers une fonction d’accueil de familles en difficulté et aujourd’hui en voie de démolition quasi-totale.

Il est fait le choix de décrypter l’apparente contradiction de ces deux devenirs en utilisant pour clé de lecture ce qui apparaît comme un fil rouge des actions menées sur ces quartiers Sud-Est : la notion de patrimoine, dans ses sens tant immobilier et notarial que culturel. Qu’est-ce que les opérations de valorisation de patrimoine(s) menées dans les grands ensembles du sud-est de Saint-Etienne disent du devenir de ces derniers ?

L’analyse fine, dans l’épaisseur historique, permet d’expliciter une démarche globale portée par les organismes : des groupes HLM anciens, emblèmes d’une certaine idée initiale de l’habitat social pour tous (et non pour les seuls démunis) sont consolidés et imposés comme modèles pour la réhabilitation, aux sens matériel et juridique du terme, des grands ensembles paupérisés. En somme, c’est un retour aux sources qui est tenté.

Cette analyse, restituée aux organismes d’HLM stéphanois du fait de la réalisation de la thèse dans le cadre du dispositif CIFRE, offre à ceux-ci de quoi porter un regard réflexif sur leur action, susceptible de l’enrichir.