Sélection de textes issus des deux premières journées «Jeunes Chercheurs» du GIS Socio-Économie de l’Habitat, cet ouvrage témoigne d’un renouvellement des approches du logement et de l’habitat. L’accès à un logement y apparaît comme un le conducteur, qu’il s’agisse de l’analyse des dispositifs publics ou des parcours résidentiels des ménages.

Dans une première partie l’approche croise politiques publiques, pratiques de gestion et changement social des territoires. La vulnérabilité des ménages, les tensions sur les marchés du logement, les transformations de l’intervention de l’État et la ségrégation urbaine constituent les principaux éclairages des analyses proposées.

La seconde partie interroge les relations entre les concepteurs, la production d’édifices ou de projets, l’élaboration de modèles d’une part, les usages et l’adaptation des «modèles» à ces usages et pratiques d’autre part. Elle confronte le thème de l’inscription spatiale à celui des mobilités en s’intéressant particulièrement à la maison individuelle et aux espaces de transition entre public et privé, comme le jardin ou la cour.

L’essentiel des contributions souligne la nécessité d’une conception large de l’habitat et de l’habiter, d’une combinaison des échelles et des méthodes – alliant analyses morphologiques et approches sociales ou fonctionnelles – si l’on veut rendre compte de la diversité des choix et des comportements observés. Ce recueil confirme ainsi l’intérêt des confrontations entre disciplines afin d’enrichir un champ de recherche particulièrement lié à la demande sociale et à l’actualité des politiques publiques.